CNRS

Rechercher



DELAVIGNE PEROUMAL Clémentine

Doctorante [2017] (études indiennes)
Contact

Directrice de thèse : Nalini Balbir, Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3
École doctorale : ED 268, Université Sorbonne Nouvelle

 
Titre de thèse : Trajectoires amoureuses des femmes dans la poésie de Hāla : de l’apprentissage à l’émancipation.
Champs de recherche : Histoire de l’Inde ; littérature indo-persane ; Jainisme ; histoire de l’orientalisme.

 

Résumé de la thèse

L’œuvre de Hāla est une anthologie de poèmes, la Sattasaī (Les sept cents), composée en mahārāṣṭrī, langue prakrite, réservée à la poésie. Sa date est estimée entre le IIIe et le Ve siècle de notre ère. L’édition critique de cette œuvre, réalisée en 1881 par Albrecht Weber, recense près de mille strophes individuelles, non classées par thème, essentiellement consacrées à l’amour. Parmi l’important corpus qui prend l’amour pour sujet, la Sattasaī se distingue par son éclairage réaliste sur la vie amoureuse des femmes dans un cadre rural. Ces poèmes permettent plusieurs niveaux de lecture et certains sont une référence en matière de sens suggéré (dhvani).
La Sattasaī n’a pas encore donné lieu à une étude littéraire ou thématique qui appréhende l’ensemble de l’œuvre et en décrive les mécanismes poétiques. L’objectif de ma thèse est de contribuer à une telle étude en examinant les trajectoires amoureuses des héroïnes de la Sattasaī, dans le cadre conjugal et extraconjugal et leur apprentissage de l’art d’aimer. Le cadre socio-spatial de ces trajectoires amoureuses sera également reconstitué à l’aide d’indices fournis par les poèmes qui seront réunis, traduits et commentés.
A travers cette étude, nous démontrerons l’originalité de la Sattasaī, en juxtaposant aux poèmes de cette anthologie, les extraits de traités ou de poèmes en sanskrit et en tamoul classiques qui seront également traduits. Cette juxtaposition permettra de relever les conventions poétiques et images relatives à l’amour que cette œuvre prakrite partage avec les littératures sanskrites et tamoules classiques. Cette thèse s’inscrit ainsi dans la continuité de mes mémoires de Master : Description de la femme dans la poésie sanskrite, prakrite et tamoule du 1er au 7ème siècles en M1 et L’amour en séparation illustré par des extraits de poèmes sanskrits, prakrits et tamouls du 1er au 12ème siècles, en M2.

Titres et parcours scientifiques

Cursus universitaire

  • Doctorante en Études indiennes à l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3, sous la direction de Mme Nalini BALBIR (Paris 3) depuis 2017.
  • Master 2 d’Études indiennes à l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 (2014-2017). Intitulé du mémoire : « L’amour en séparation (vipralambha-śṛṅgāra), illustré par des extraits de poèmes sanskrits, prakrits et tamouls du 1er au 12ème siècles. », sous la direction de Mme Nalini BALBIR.
  • Master 1 d’Études indiennes à l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 (2013-2014). Intitulé du mémoire : « Description de la femme dans la poésie sanskrite, prakrite et tamoule du 1er au 7ème siècles. », sous la direction de Mme Nalini BALBIR.
  • Licence d’Études indiennes à l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 (2012-2013).
  • Pré-requis d’Études indiennes à l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 (2011-2012).
  • Licence en droit à l’Université Paris X (1987).
  • Master of Arts, Littérature française, University of Madras, Inde (1976).
  • Bachelor of.Arts, Littérature anglaise, University of Madras, Inde (1974).

mis à jour le