CNRS

Search



Qui sommes-nous ?

L’Unité Mixte de Recherche «Mondes iranien et indien» (UMR 7528) est un laboratoire pluridisciplinaire consacré à l’étude des aires culturelles iraniennes et indiennes. Elle relève de quatre tutelles, le CNRS, l’Université Sorbonne nouvelle, l’École Pratique des Hautes Études et l’Institut National de Langues et Civilisations Orientales. Elle est affiliée à deux Communautés d’Universités et Établissements (CoMUE) Sorbonne Paris Cité et Paris Sciences et Lettres. Elle est membre fondateur du Labex Fondements Empiriques de la Linguistique (EFL).
Les recherches menées par les membres de l’UMR se situent dans les différents champs relevant des sciences humaines et sociales et concernent un territoire géographique allant du Proche Orient jusqu’à l’Asie centrale et à l’Asie de l’est et du sud-est, partout où les cultures iraniennes et indiennes ont été présentes au cours des différentes périodes historiques.
Créée en 1995 sous le nom de «Monde iranien», l’UMR a été rebaptisée «Mondes iranien et indien» en 2005 à la suite d’une fusion avec la FRE 2550 LACMI («Langues, textes, histoire et civilisations du monde indien). L’UMR a intégré plus tard l’EA 2719 de l’EPHE «Inde médiévale et moderne : textes et contextes» et l’EA 2723 «Le monde indien : textes, sociétés, représentations» en 2010. (voir Historique)
L’équipe compte à l’heure actuelle (janvier 2016) 42 membres permanents (chercheurs, enseignants-chercheurs, ingénieurs et techniciens), 38 doctorants et 8 membres non permanents (chercheurs et ingénieurs sur contrat).

L’UMR 7528 - «Mondes iranien et indien» est actuellement dirigée par Madame Pollet Samvelian (directrice), professeur à l’Université Sorbonne nouvelle et Madame Maria Szuppe (directrice adjointe), directrice de recherche au CNRS.

Organigramme

Historique

La composante iranienne

À sa création en 1995 Monde iranien a réuni deux équipes de recherche :

  • Sur l’Iran ancien et classique et regroupant principalement des spécialites de langues, littératures et histoire : Langues, littératures et culture iraniennes, fondée en 1972 au sein de l’Université Paris 3 par Gilbert Lazard, et dirigée par Charles-Henri de Fouchécour, puis par Clarisse Herrenschmidt.
  • Sur les sociétés contemporaines et regroupant notamment des ethnologues, géographes, sociologues et politologues : Sciences sociales du monde iranien contemporain créée par Jean-Pierre Digard en 1982 au sein du CNRS, puis devenu Monde iranien en 1994 et dirigé alors par Bernard Hourcade.

Deux autres équipes l’ont rejointe en 1997 et 1998 :

  • le Centre d’études islamiques et d’histoire comparée fondé par Jean Aubin et dirigé par Jean Calmard (équipe CNRS associée à l’EPHE)
  • le Centre d’études et de recherches irano-aryennes (CERIA) de l’INaLCO

La composante indienne

L’équipe LACMI Langues, textes, histoire et civilisation du monde indien, qui regroupe des chercheurs CNRS et des enseignants-chercheurs (Université Paris 3) travaillant principalement sur la linguistique, la philologie, les littératures, l’archéologie, l’histoire et l’histoire de l’art de l’Inde et des pays d’Asie particulièrement influencés par la civilisation indienne, s’est constituée sur ses bases actuelles en 1989.

A cette date elle a repris en majeure partie les activités de la précédente équipe dirigée par André Bareau elle-même issue de l’équipe Philologie bouddhique et jaina (directeur Colette Caillat), associée au CNRS en 1968.

De 1989 à 2004 le LACMI a été dirigé par Nalini Balbir et est devenue équipe d’accueil de l’École Doctorale Langues, littératures et sociétés orientales (INaLCO-Paris 3), puis Langues, civilisations et sociétés orientales et de l’option Études indiennes du DEA Moyen-Orient Méditerranée.

Deux équipes indianistes de l’EPHE ont rejoint Mondes iranien et indien en 2010 :

  • Le monde indien : textes, sociétés, représentations (EA 2723)
  • Inde médiévale et moderne : textes et contextes (EA 2719)

updated on